Pour garantir de meilleures conditions de vie aux occupants de votre logement, ce dernier doit bénéficier d’une bonne isolation. Pour réussir la mise en place de l’isolation de votre maison, les experts du bâtiment et de la construction emploient généralement les termes « hors d’eau et hors d’air ». Quelle est la réelle signification de ces différents termes techniques ? C’est ce que cet article nous invite à découvrir dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce qu’une construction hors d’eau et hors d’air ?

Pris différemment, les deux expressions peuvent s’expliquer de la manière suivante. Hors d’eau, cette expression désigne le fait que le logement est protégé contre la plupart des dommages que peut causer l’eau (précipitations, reflux des gouttières, stagnation d’eau sur toiture, remontées d’eau, etc.). Cette protection fait suite à la pose définitive de tous les composants de la toiture (tuile, membrane étanche, charpente, etc.).
Hors d’air, signifie la réalisation de l’étanchéité de la maison à l’air. Ceci consiste à réaliser les travaux de menuiserie comme la pose des portes, des baies vitrées, des allèges légères, etc., après celle de la toiture et de la stabilisation des soubassements.

La mise hors d’eau

Mettre un logement hors d’eau revient à la rendre imperméable aux intempéries. Une construction hors d’eau intervient après les travaux d’élévation des murs et de la pose de la charpente et de la toiture. Cette pose répond à des critères de sécurité en vigueur dans le domaine de la construction. L’expert en toiture fait preuve d’une certaine minutie dans le choix des différents éléments comme les liteaux, les poutres, les tuiles, etc. Avec un devis précis, vous êtes certains du choix des matériaux de qualité.

La mise hors d’air

Les travaux de mise hors d’air interviennent après ceux de mise hors d’eau. Ces travaux consistent à installer des pièces de menuiserie comme les portes et les fenêtres, des baies vitrées, etc. Il s’agit de la dernière étape qui assure l’étanchéité à l’eau et à l’air du bâtiment.
Après ces travaux hors d’eau et hors d’air, les autres étapes de la construction peuvent suivre (plomberie, peinture, électricité, isolation thermique et acoustique, etc.). Il faut noter la réalisation de ces travaux hors d’eau et hors d’air doit être effectuée dans le respect de la réglementation thermique RT 2012. Ces gros œuvres sont essentiels pour faire profiter à votre habitation d’une isolation de qualité.

Comment réussir l’isolation en construction hors d’eau et hors d’air ?

Pour réussir l’isolation d’une maison hors d’eau et hors d’air, le type de la structure choisie joue un rôle prépondérant. Ainsi, certaines structures en bois ou en matériaux composites nécessitent des panneaux de laine de verre ou en chanvre pour le renforcement de l’isolation. Dans d’autres cas, ce sont des briques d’argile ou de béton qui composent les parois extérieures d’une habitation.
L’isolation des parois extérieures est réalisée soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. Dans tous les cas, ces solutions employées restent conformes aux exigences de réglementation thermique. La toiture étant l’élément qui cause le plus de déperditions thermiques (jusqu’à 30 %), il importe de lui apporter une attention particulière. Il existe de nombreuses techniques pour réaliser l’isolation de la toiture. Elles sont tout aussi efficaces les unes que les autres. La technique la plus utilisée est celle qui consiste à injecter une solution isolante sur le plancher le plus accessible de la toiture.
Les déperditions thermiques se font aussi par le sol. Ainsi, l’isolation du sol peut être réalisée par la pose d’une dalle ou d’un plancher.

L’utilité d’une construction hors d’air et hors d’eau

Réaliser des travaux de mise hors d’eau et hors d’air d’un bâtiment permet de maîtriser les infiltrations d’eau et d’air qui peuvent affecter la solidité de ce dernier et garantir un certain confort de vie aux occupants. En effet, une mise hors d’eau bien réalisée empêche l’eau de s’infiltrer sous la toiture et d’éviter les problèmes de condensation et de dégradation des isolants ou de l’ossature, surtout lorsqu’elle est faite en bois. De plus, l’humidité crée un terrain favorable à la prolifération des moisissures. Ce qui présente un danger pour la santé des occupants du bâtiment.
Les travaux de mise hors d’eau et hors d’air réduisent les déperditions thermiques de votre logement et assurent sa durabilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît