Vous avez décidé d’acheter un terrain afin de concrétiser le projet immobilier de vos rêves. Pour garantir la viabilité de votre prochain investissement, une étude de sol s’impose. En quoi consiste une étude de sol ? Quand la réaliser ?

En quoi consiste une étude de sol ?

D’ores et déjà, vous devez retenir une information essentielle : les sols sont hétérogènes. Leur composition peut être à l’origine de sinistres en tout genre. D’où l’intérêt de faire une étude de sol avant tout projet de construction. Sur le site Mygeo.fr, des techniciens et des ingénieurs qualifiés se tiennent à votre disposition pour réaliser une étude géotechnique de terrain. Il s’agit du leader français de la géotechnique destinée aux particuliers et aux acteurs professionnels de la maison individuelle.

Vous songez à acheter un terrain pour y construire une maison individuelle ou un immeuble ? L’étude de sol permet de connaître la nature du terrain ainsi que la composition du sol. Ces éléments définissent le type de fondation et les principes de construction adaptés à votre projet immobilier. Plus concrètement, une étude de sol prend en compte quelques paramètres :

  • la pente,
  • la nappe phréatique,
  • la cavité,
  • la présence d’argile,
  • la pollution,
  • la proximité d’un cours d’eau ou d’une rivière.

Tous ces éléments déterminent si le terrain est propice à la construction d’une maison ou d’un bâtiment.

étude de sol

Quand réaliser une étude de sol ?

Conformément aux réglementations en vigueur, l’étude de sol précède tous travaux de construction. Elle se décline en deux variantes :

  • l’étude de sol G1,
  • l’étude de sol G2.
Lire aussi :   Existe-t-il plusieurs types de servitudes ?

L’étude de sol G1

Votre terrain se situe dans un secteur soumis à un aléa moyen à fort du phénomène de retrait-gonflement des argiles ? Dans ce cas, l’étude de sol G1 est obligatoire avant sa mise en vente. Cette démarche revient bien évidemment au vendeur. L’étude de sol G1 permet de déterminer si le terrain est soumis ou non au phénomène de retrait-gonflement des argiles, conformément à la loi Elan. Elle se déroule en 4 phases :

  • l’étude du site,
  • l’investigation géotechnique,
  • la caractérisation des sols.
  • les recommandations.

Chaque étape est interdépendante de la précédente. Les professionnels vont en effet mettre en lumière les bases de votre projet à l’issue de l’étude de sol G1. Grâce à cette étude, vous vous assurez donc une future maison pérenne.

L’étude de sol G2

L’étude de sol G2 succède l’étude de sol G1. Elle est à prévoir avant la construction d’une maison. Techniquement, cette étude peaufine le système de fondation de votre projet de construction. Elle adapte l’ouvrage en fonction des risques naturels du site. D’une manière plus explicite, l’étude de sol G2 détermine les éléments suivants :

  • les techniques de construction,
  • les profondeurs,
  • les dimensions,
  • les matériaux de construction adaptés.

À l’issue de cette étude, vous aurez toutes les cartes en main pour concrétiser sereinement votre projet de construction de maison. En tout, l’étude de sol G2 précède la construction proprement dite de la maison. Elle protège votre construction des éventuels aléas. Elle prévient également les risques d’apparition de fissure dans votre future maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît