Un placement permet de mettre une partie de son avoir ou capital dans une opération financière susceptible d’être rentable. L’assurance vie et l’investissement locatif constituent deux types de placements que vous pourriez essayer. Cependant, chacun de ces placements présente des avantages, mais également des inconvénients. Quel est alors le plus rentable des deux ? On fait le point ici.

Les avantages liés à l’assurance vie

L’assurance vie est une forme d’assurance par laquelle un assureur prend l’engagement de verser une rente ou un capital à une personne appelée « le souscripteur », moyennant une prime. Ce versement s’effectue selon le type de contrat souscrit.

Avec l’assurance vie, l’épargnant peut souscrire à plusieurs contrats d’assurance en même temps. Le but est d’arriver à accroître la valeur de son capital et/ou d’épargner de l’argent afin que sa famille e profite en cas de décès.

De plus, aucune limite de versement n’est fixée et il est possible d’investir de façon permanente. S’il le désire, le souscripteur peut retirer son placement ainsi que les intérêts quand il veut. Aussi, les plus-values issues de l’assurance vie bénéficient d’une fiscalité allégée.

Cependant, il faut noter que la valeur de ces plus-values dépend du montant du capital. De cette façon, il est possible de faire fructifier ses fonds et de se constituer un patrimoine en argent. Ce type de placement vous offre ainsi les garanties d’obtenir un rendement, même s’il est minime. Il vous permet également de faire fructifier votre capital, notamment si l’investissement se fait en euro.

Pour toutes ces raisons, l’assurance-vie est très appréciée par les Français. Ces derniers ont en effet tendance à se sentir plus en sécurité et plus souple avec ce type de placement. De plus, les frais d’entrée étant plus abordables que lors d’un achat immobilier, ils restent négociables.

Les inconvénients liés à l’assurance vie

Sur certains points, l’assurance vie reste limitée. D’abord, le taux de rémunération n’est pas très séduisant en comparaison à celui d’un investissement immobilier par exemple avec un taux moyen de seulement 1,93 %.

Aussi, il est impossible de contracter un prêt pour ce genre de placement : il n’est autorisé d’investir qu’avec ses propres capitaux. De même, l’assurance vie est soumise à d’importants frais de gestion (frais de sortie ou entrée des fonds, frais de contrat).

Par ailleurs, la fiscalité étant dégressive en fonction de l’antériorité du contrat, il est conseillé d’ouvrir un contrat le plus tard possible. Ainsi, en cours de vie du contrat, si vous retirez des fonds de votre contrat, seuls les intérêts seront fiscalisés.

Le capital investi ne le sera pas, ce qui est bien dommage. Globalement, ce type d’investissement ne devient avantageux que sur le long terme et dans le but de se constituer un patrimoine après sa retraite.

Les avantages de l’investissement locatif

L’investissement locatif consiste à acheter un bien immobilier dans le but de le louer selon une certaine période appelée le bail. Le bail peut être renouvelé ou transmis suite à une vente ou une cession du bien acquis.

L’investissement locatif est apprécié, car il figure parmi les pratiques les plus intéressantes et les plus prisées pour se créer un capital permanent. Il permet de se constituer un patrimoine entièrement financé par le crédit immobilier (prêt bancaire). Ce crédit ne nécessite pas d’économies importantes pour son remboursement.

De plus, il faut noter que de faibles taux d’intérêt sont proposés par les banques. Les dispositifs fiscaux comme la loi Pinel pour les logements neufs, loués vides ou encore les lois Bouvard, Malraux et Denormandie constituent également de véritables avantages pour les contribuables.

Enfin, il est souvent peu risqué en raison de la diversité des biens dans lesquels il est possible d’investir. Vous pouvez ainsi investir dans les meubles, les appartements, les résidences, etc. De plus, il est possible d’investir dans plusieurs secteurs.

En étant à l’origine de 09 % de la richesse annuelle créée en France, elle permet de dynamiser l’économie. Cette forme de placement offre un rendement plutôt élevé compte tenu du niveau du risque encouru.

Les inconvénients liés à l’investissement locatif

Malgré les atouts et aspects positifs d’un tel placement, l’investissement immobilier présente tout de même quelques inconvénients. Le premier consiste en des délais qui peuvent être assez longs : l’épargne ne bénéficie pas d’une grande liquidité.

Pour cette raison, il faut patienter des années avant de toucher ses gains. De plus, le marché immobilier est instable et peut donc connaître des fluctuations. Si vous ne trouvez pas de locataires, vous ne pourrez pas percevoir de revenus complémentaires.

Or, vous devez assumer le coût des charges et celui de l’emprunt si vous en aviez contracté un auprès d’une banque. Toute la portée de votre investissement est alors remise en question. Aussi, si vous avez un locataire, mais que celui-ci ne vous verse pas les loyers comme convenu sur le bail, cela peut vous mettre en difficulté.

Là encore, le résultat est le péril de votre investissement locatif, car vous risquez de perdre de l’argent au lieu d’en gagner. Enfin, l’investissement locatif implique une contrainte forte en matière de gestion.

En tant que propriétaire bailleur, il vous revient d’effectuer les démarches pour trouver et choisir le bon locataire et vous assurer aussi d’un bon fonctionnement du logement pour lui.

Quel placement est alors plus rentable ?

L’assurance vie et l’investissement locatif ont tous les deux des avantages intéressants. On serait même tenté de dire qu’ils sont complémentaires. D’un côté, l’investissement locatif est plutôt sûr et permet une rentabilité. D’un autre côté, l’assurance vie est flexible et il est possible de récupérer la liquidité à souhait.

Mais pour savoir lequel de ces deux placements est le meilleur, il faudrait d’abord déterminer avec certitude la situation du souscripteur.

Si vous êtes dans la trentaine, il y a fort à parier qu’un investissement locatif vous conviendrait mieux. À cet âge, on a généralement l’ambition d’être propriétaire d’une résidence principale. C’est pourquoi investir dans l’immobilier peut être intéressant à ce moment-là.

Par contre, si vous êtes dans la soixantaine, l’assurance vie sera beaucoup plus rentable pour vous. En effet, dans ce cas, l’assurance vie est moins taxée et plus facile à gérer que l’immobilier. Pensez alors à céder vos actifs immobiliers et à investir dans une assurance vie. Vos enfants pourront également en profiter en matière de succession, puisque le capital d’une assurance vie est facilement divisible contrairement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît