Les agences immobilières et les propriétés étant légion en Europe et en particulier en France, nombreux sont ceux qui ne s’y retrouvent pas. Il faut dire que dénicher le saint Graal en matière d’investissement locatif sur le logement ancien n’est pas chose facile. Raison pour laquelle il est important de savoir calculer et déterminer avec précision le rendement possible qui se cache derrière chaque bien immobilier. Retrouvez donc ci-dessous les procédés qui vous permettront d’obtenir le meilleur rendement locatif.

Le rendement locatif : qu’est-ce que c’est ?

Considéré comme atout majeur et reflet certain de la viabilité d’un bien immobilier, le rendement locatif est cet indicateur qui permet d’établir les performances d’une propriété et l’évolution de la valeur de cette dernière dans le temps. En la matière, il existe deux types de rendement locatif à l’instar du rendement locatif brut et du rendement locatif net. Le premier ne sert qu’à estimer la rentabilité future de l’investissement tandis que le second permet d’obtenir très clairement la rentabilité du bien immobilier. Rendez-vous sur ce site pour obtenir le meilleur rendement locatif possible sur le bien que vous souhaitez acheter et bien sûr au meilleur prix.

Le rendement locatif : les règles d’or 

Déterminez le rendement locatif brut de votre investissement, avant de s’appesantir sur quoique ce soit, il faut relever l’importance d’un bon diagnostic qui vous permettra d’avoir une estimation claire du bien mis à l’achat.

Déterminez la rentabilité locative nette de votre investissement, ici les choses se corsent quelque peu, mais elles favorisent l’obtention de chiffres plus précis de la valeur actuelle des biens mis à l’achat.

Lire aussi :   Immobilier d'entreprise : un marché particulier

Prenez en compte l’aspect fiscal de l’investissement, quelques aides octroyées par l’état permettent d’accroître ou d’optimiser la valeur de votre investissement. Il s’agit du dispositif Pinel et du dispositif Censi-Bouvard.

Méfiez-vous de la vacance locative, car beaucoup négligent l’influence de l’absence des locataires pendant les vacances dans leurs calculs, ce qui les fausse complètement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît