Le placement financier est un domaine qui attire de plus en plus de personnes pour ses bons rendements relayés par les divers acteurs du secteur. Dans le lot des options, figure l'investissement immobilier. Cependant, cet investissement, contrairement à ce qui se fait entendre, peut engendrer des problèmes financiers. Alors, pour débuter dans cet investissement financier, il vous faut connaître les divers risques et surtout comment les limiter.

Les risques liés au bien à acquérir

Avant d'investir sur un bien, il est important de prendre en compte un certain nombre de facteurs. Selon vos projets, le type de bien à acquérir et son emplacement sont déterminants dans sa rentabilité. En effet, investir sur un bien d'un standing dont la demande est quasi inexistante dans le secteur conduit à une revente ou une mise en location plus difficile.

Alors, avant de passer à l'achat, vous devez vous renseigner sur les demandes de logement et les projets actuels ou futurs pouvant impacter la zone. Le croisement de ces informations avec vos projets vous permettra de trouver le bien idéal, au bon endroit.

Les risques d'impayé de loyer

Pour minimiser le risque d'impayé de loyer, vous devez vous entretenir personnellement avec les potentiels locataires. Vous devez aussi analyser leurs sens de responsabilité et leurs capacités financières afin de bien choisir les dossiers à valider. Vous devez également :

  • exiger de votre locataire de présenter un garant. Ce dernier devra s'acquitter des versements mensuels si le locataire se retrouve dans l'incapacité de le faire.
  • faire recours à une société d'assurance. Il existe plusieurs contrats d'assurance pour vous protéger des déconvenues liées au retard ou non paiement de loyer.
  • demander au futur locataire une caution personnelle ou bancaire.

Le dernier point est un risque qui est très redouté des bailleurs. Vous pouvez anticiper cette situation en maintenant un dialogue permanent avec les locataires.

Les risques liés aux vacances locatives

Un logement sans revenu est un poids pour l'investisseur. Pour prévenir cette situation, vous pouvez baisser le loyer tout en tenant compte de vos charges, mais aussi des prix standards pratiqués dans la zone du local. Un coût élevé est souvent à l'origine des départs de locataires ou de l'absence de potentiels. Il vaudrait mieux un retour sur investissement lent qu'une absence de revenus.

Vous aussi penser à nettoyer régulièrement le logement pour maintenir son standing. Faire des efforts pour maintenir les meilleurs locataires est aussi une excellente solution. Assurer au départ, votre bien avec un contrat d'assurance adapté est également une meilleure idée.

Par ailleurs, en cas de départ de locataire, vous disposez généralement d'une période allant d'un à trois mois de préavis. Mettez cette durée à profit pour éviter la vacance locative.

Les risques de dégradation de bien

Il convient d'abord de situer les responsabilités. Si la situation incombe au locataire, la réparation des dommages peut se faire en :

  • utilisant les cautions déposées par le locataire avant intégration du local.
  • demandant l'apport de son garant financier pour couvrir les frais au cas où les cautions seraient insuffisantes ou le locataire aurait déserté les lieux.
  • faisant recours à l'assurance locataire si ce dernier prend en compte ces types de dommage.

Au cas contraire, l'assurance propriétaire permet au bailleur de faire face au coût de réparation. Cependant, notez qu'au-delà des dépenses effectuées pendant les travaux, votre investissement serait sans rendement, car le logement serait inoccupé.

Les risques liés à la rénovation du bien

Le plus souvent, les biens immobiliers nécessitent des travaux permettant de corriger de petites imperfections ou pour hausser leur niveau. Cela augmente leur valeur locative ou de revente. Néanmoins, attention à ne pas effectuer des dépenses qui seraient difficiles à récupérer. Il peut s'agir de l'achat de matériaux ou composantes inutiles à des prix excessifs pour la réalisation des travaux et des dépenses fictives qui impactent votre budget.

Pour amoindrir ce risque, il vous faudra vous impliquer sérieusement en analysant minutieusement les offres des entreprises de rénovation si vous disposez des compétences nécessaires. Vous pouvez aussi faire recours aux cabinets spécialisés pour la comparaison afin de détecter le devis ayant le meilleur rapport qualité-prix. Il est plus sûr de prioriser l'expertise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît