L’assurance emprunteur est une protection essentielle, elle accompagne systématiquement les prêts immobiliers personnels et les prêts à la consommation.

C’est une sécurité pour l’établissement préteur et pour vous, en cas de survenue de risque suivants : l’incapacité de travail, perte d’emploi, décès et invalidité, l’assurance rembourse toutes les parties d’échéances de prêt ou du capital restant d’un crédit.

Ainsi, elle permet à l’organisme préteur de se protéger dans le cas d’un événement imprévu dont il entraînerait une incapacité pour rembourser le prêt. D’autant plus qu’il permet a votre entourage d’y faire face.

L’assurance emprunteur : quel est sont coût moyen ?

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, mais elle est considérée comme une condition principale pour l’octroi d’un prêt, que ce soit un prêt immobilier ou un crédit de consommation soit accepté ; dans le cas où l’assuré est dans l’incapacité de rembourser son prêt, l’assurance couvre ses responsabilités.

Sur le terrain, toute personne qui demande un prêt immobilier à l’établissement d’assurance qui va lui prêter cette somme, celui-ci exige automatiquement une assurance emprunteur contre :

  • les risques de perte totale ou irréversible d’autonomie et le risque de décès dans le cas d’un investissement locatif ;
  • les risques de perte d’emploi, de perte totale ou irréversible d’autonomie et d’incapacité de travail dans le cas d’une acquisition d’une résidence.

A l’inverse, lors d’une demande d’un crédit à la consommation, le consommateur n’est pas obligé de faire une assurance emprunteur.

Lire aussi :   Quelles solutions pour réduire la fiscalité des revenus locatifs ?

Le coût de l’assurance prêt change selon :

  • le profil de l’assuré et son mode de vie ;
  • le montant du capital qu’il emprunte ;
  • le risque professionnel en fonction de l’emploi qu’il exerce et en dernier ;
  • son état de santé.

Il existe deux modes de calcul pour savoir le coût d’une assurance emprunteur. Car, selon la loi Lagarde, l’emprunteur à deux choix pour souscrire à cette couverture. Il peut soit s’adresser à une banque dont le calcul du coût de l’assurance se fait sur la base du montant du capital emprunté, le coût des mensualités se fait en multipliant le taux d’assurance du prêt défini par la banque, par le coût du capital emprunté ;le résultat obtenu sera divisé par 12 (nombre de mois par année).

Soit, vous avez le second choix de vous adresser à une assurance-crédit dont le coût d’un contrat se fait sur la base du capital restant à rembourser, alors le coût est calculé chaque année selon un tableau d’amortissement.

Si vous voulez faire un prêt, il vaut mieux d’abord consulter un comparateur d’assurance de prêt pour trouver le meilleur rapport qualité/prix.

Les 4 étapes clés pour souscrire à une assurance emprunteur

Le processus de souscription est tout simple, mais il faut tout d’abord comparer les différents propositions du marché en cours pour trouver un meilleur rapport qualité/prix. Pour cela, vous pouvez soit consulter un comparateur d’assurance de prêt, soit consulter des courtiers en assurance-crédit en vous basant sur certains critères comme l’entendue des garanties et leurs exclusions, les frais du dossier, le coût de l’assurance prêt et les modalités d’application du contrat (âge limite, délais de carence éventuels, etc.).

Lire aussi :   Comment faire un prêt immobilier lorsque l'on a un problème de santé ?

Choisir l’organisme assureur, grâce à la loi Lagarde, qui a permis la délégation d’assurance, vous donne la possibilité de choisir de souscrire à une banque ou vous souscrire à une assurance emprunteur dont les frais sont nettement moins chers qu’une banque. Ainsi, vous pourrez faire de grandes économies.

Comment remplir la proposition d’assurance emprunteur ?

Vous devez communiquer à l’assureur quelque informations indispensables comme les informations personnelles, votre adresse, le montant du crédit à emprunter, le type de bien que vous voulez acheter, le type du crédit que vous voulez (soit un crédit à titre de consommation ou à titre d’achat immobilier, etc.). Ces informations permettront à l’organisme d’établir un futur contrat d’assurance, sachant que cette proposition n’engage aucune des parties du contrat, que ce soit l’assuré ou l’organisme d’assurance de prêt.

Comment remplir un questionnaire médical ?

Pour pouvoir bénéficier d’une assurance, vous devez remplir un questionnaire de santé ou une déclaration d’état de santé, sur place ou vous pouvez le rédigez chez vous.

Une fois que vous aurez rempli le formulaire et le questionnaire de santé, vous devez les envoyer le dans une enveloppe cachetée ou à l’aide d’une procédure de transmission sécurisée.

Enfin, en ce qui concerne la décision de l’assurance, le droit revient à la compagnie d’assurance de vouloir vous assurer ou non.

Sachez juste que si vous n’avez aucun problème de santé, votre prêt sera accepté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît