Lorsque la banque accepte de prêter de l’argent pour acheter un appartement ou une maison, chaque emprunteur doit souscrire à une assurance de prêt. Son but est de rembourser votre prêt mensuel en cas de décès ou d’invalidité totale ou partielle de l’emprunteur. Le taux de l’assurance de prêt est fixé par la banque ou par a compagnie d’assurance, selon plusieurs normes clairement définies. Le rapport est exprimé en pourcentage. Alors, comment calculer ce pourcentage ?

Le taux d’assurance emprunteur

Lorsqu’il accorde de l’argent pour financer un projet immobilier, le prêteur oblige l’emprunteur à souscrire à une assurance prêt immobilier, ce contrat offre une protection en cas d’impossibilité pour l’assuré de continuer à rembourser le prêt. Ensuite, la compagnie d’assurance continue de payer les mensualités bancaires, le taux de cette couverture est affiché en pourcentage et représente le montant du don annuel. Selon le type de contrat, il peut correspondre au montant total initialement emprunté ou au pourcentage du capital restant dû. De manière générale, l’assurance collective offerte par les institutions financières détermine le taux en fonction du montant initial du prêt, tandis que la compagnie d’assurance externe détermine le taux en fonction du capital restant dû.

Lorsqu’on emprunte auprès d’une banque dans le cadre d’un projet immobilier, le montant lié à l’assurance représente au moins 25 % du coût total de l’emprunt et peut parfois atteindre le tiers. Connaître le montant alloué à l’assurance de prêt vous permet de prévoir les futures mensualités et ainsi d’ajuster votre budget global. Le calcul du taux de prime d’assurance de votre emprunteur vous permet également d’estimer s’il est nécessaire de rechercher un contrat d’assurance plus avantageux économiquement, sans perdre de collatéral.

Lire aussi :   Comment constituer une SCI familiale ?

Comment calculer le taux d’assurance emprunteur ?

Le taux d’assurance emprunteur peut être appliqué de deux manières différentes. La formule d’assurance que le client va choisir va déterminer le mode d’application de ce taux. Si le contrat est un contrat de groupe qui est proposé par l’établissement bancaire, le calcul du coût se fera sur la base du montant emprunté avec les cotisations qui seront fixes. En ce qui concerne les mensualités, il faudra les calculer en multipliant le taux défini par la banque par le montant emprunté et diviser le tout sur 12 mois.

Ainsi, la formule sera la suivante : mensualités = (taux d’assurance emprunteur × capital emprunté) /12.

Si vous désirez connaître le coût total des assurances, il faudra effectuer le calcul suivant : coût total = capital emprunté × taux d’assurance × nombre d’années d’emprunt.

Lorsqu’il est question de délégation d’assurance, les calculs vont bien évidemment changer. Ils se feront sur la base du capital restant et non sur le capital emprunté entièrement. Ce type de calcul est plus compliqué à mettre en place que le précédent, car il faudra se baser sur un tableau des amortissements que l’établissement met en place.

Critère pris en compte lors du calcul du taux d’assurance emprunteur

Lorsqu’on désire calculer une assurance emprunteur, il faudra prendre en compte quatre facteurs, à savoir :

  • Les risques de l’assuré.
  • Le type de contrat.
  • Les quotités.
  • Les garanties imposées par la banque.

Les risques de l’assuré

L’assuré présente évidemment certains risques qui peuvent faire qu’il ne puisse pas rembourser sa dette, pour cette raison, l’assurance doit les étudier et les analyser pour définir le coût de l’assurance. Ces risques prennent en compte l’âge, les risques médicaux, mais aussi le montant de l’emprunt. C’est pour cela que l’on met à disposition de l’assuré un formulaire avec des informations à propos de sa santé à remplir.

Lire aussi :   Quelles solutions pour réduire la fiscalité des revenus locatifs ?

Le type de contrat

Le type de contrat va impacter le calcul du taux comme il a déjà été expliqué précédemment. Ainsi, lorsqu’il est question d’un contrat de groupe de banque, il sera calculé sur la base du capital emprunté, tandis que si le contrat est une délégation d’assurance, il sera calculé sur la base du capital restant dû.

Le pourcentage de quotité

La quotité de l’assurance est le montant de l’emprunt que l’assuré va garantir, il est exprimé en pourcentage. Lorsqu’il est question de co-emprunteur, le coût du taux va prendre en compte le pourcentage de quotité.

Les garanties de la banque

La banque impose certaines garanties qui seront prises en compte, comme les garanties de décès de PTIA. Pour leur calcul, il faudra se baser sur un tableau d’amortissement préétabli.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît