Souscrire un emprunt immobilier dans le but d’acheter un logement est un processus pratiquement automatisé. D’ailleurs, qui a dit que  » emprunt  » dit  » assurance  » ! Effectivement, les banques demandent à ce que vous souscriviez une assurance emprunteur afin de pouvoir réaliser votre projet.

Cependant, cette couverture a un prix : elle peut constituer plus de 1/3 du coût global de l’emprunt immobilier. Aussi, pour ne pas recevoir une facture exorbitante, il est essentiel de connaître les tarifs en vigueur en 2021 et de savoir à quoi ils correspondent.

Nous couvrons dans cet article tout ce que vous devez savoir sur les tarifs de l’assurance emprunteur.

À quoi correspond le taux de l’assurance emprunteur ?

Contrairement aux idées reçues, le taux de l’assurance emprunteur n’est pas le même que celui du crédit immobilier. Effectivement, le tarif de votre emprunt immobilier est équivalent au taux de votre financement. Il est équivalent aux paiements mensuels du prêt que vous effectuez. Ainsi, le taux de l’assurance emprunteur vous donne la possibilité de déterminer les paiements mensuels de votre assurance-crédit. Ces dernières sont additionnées à la somme des mensualités du crédit.

Par exemple : vous pouvez obtenir un taux de 2 % sur une période de 25 ans pour un prêt de 131 000 euros. Ce pourcentage indique le montant intégral du coût de votre emprunt, qui est de 42 452 euros sur 25 ans, y compris 8 187.5 euros d’assurance en supposant que vous ayez une prime d’assurance de groupe de 0,25 %.

Lire aussi :   Comment déclarer les impôts de la SCI ?

Les primes d’assurance emprunteur sont incluses dans les versements mensuels du prêt. Vous payez 27.30 euros par mois pour l’assurance et 555 euros par mois pour les remboursements du prêt, donc un total de 582.30 euros par mois.

Qu’est-ce que le taux annuel effectif de l’assurance ?

Le taux effectif annuel de l’assurance correspond au montant total du prix de l’assurance. Il comprend le montant du tarif nominal et additionne les diverses dépenses relatives au crédit, telles que :

  • les commissions ;
  • indemnités d’assurance ;
  • frais de dossier.

Par conséquent, le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) reflétera avec précision le montant de vos paiements mensuels. De plus, les primes de l’assurance emprunteur sont appliquées au remboursement de votre prêt. Ainsi, il est indispensable d’effectuer une comparaison de l’assurance collective et de l’assurance individuelle ; le TAEA vous y aidera.

Combien coûte en moyenne une assurance emprunteur ?

Les primes d’assurance emprunteur diffèrent selon les caractéristiques de l’emprunteur et selon que l’on opte pour une couverture collective ou individuelle.

Vous trouverez ci-dessous une comparaison entre le coût moyen d’une assurance emprunteur de la banque et le coût moyen d’une assurance emprunteur offerte par un tiers pour le scénario suivant : emprunteur âgé de 27 ans, non-fumeur, ratio d’emprunt de 100 %, emprunt de 260 000 € étalé sur 25 ans et assurance couvrant le décès, l’invalidité, l’incapacité de travail et l’invalidité de longue durée.

Contrat collectif de la banque

  • tarif moyen : 0,28% par an du capital emprunté ;
  • prix annuel moyen : 14 301 €.

Assurance emprunteur offerte par un tiers

  • tarif moyen : 0,10% par an du capital emprunté ;
  • prix annuel moyen : 5 277 €.
Lire aussi :   Comment fonctionne la capacité d'emprunt de la SCI ?

Que faire pour trouver la prime d’assurance emprunteur la plus basse possible ?

Le tarif de l’assurance emprunteur est déterminant dans le coût global d’un prêt immobilier. En effet, celui-ci peut atteindre une part supérieure à 30 %. C’est pourquoi il est primordial de consacrer du temps à la recherche du tarif d’assurance emprunteur le plus intéressant du marché pour ne pas avoir de surprise.

L’assurance emprunteur est souvent proposée par la banque où vous obtenez votre prêt, sans pour autant que vous soyez tenu de la contracter. Effectivement, suite à la loi Lagarde de 2010, vous avez désormais la possibilité de choisir votre prestataire d’assurance, plutôt que votre banque.

Les règlements Hamon et Bourquin vont même plus loin en autorisant le changement d’assurance emprunteur par l’assuré dans la première année suivant la souscription et ensuite à chaque échéance d’anniversaire par la suite.

En effet, il est vivement recommandé de profiter de la concurrence pour réduire votre prime d’assurance emprunteur. En faisant appel à un tiers autre que votre banque pour assurer votre prêt, vous vous engagez dans ce qui s’appelle une délégation d’assurance. Les assurances incluses dans le contrat que vous contemplez devront être au minimum égales à celles contenues dans le contrat de votre banque créditrice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît