Vous souhaitez vendre votre maison et vous souhaitez trouver un acquéreur le plus rapidement possible ? Il existe quelques astuces pour accélérer le processus. Alors suivez le guide pour devenir un as de l’immobilier ! 

Mettre sa maison en vente au bon moment 

Il existe une saisonnalité dans l’immobilier. En effet, le marché est particulièrement dynamique pendant l’été. Il paraît logique que les gens profitent d’une période professionnellement calme couplée aux grandes vacances scolaires pour déménager. Par ailleurs, cela évite un changement d’école en cours d’année pour les enfants et il est plus agréable de déménager et d’emménager sous le soleil, lorsque les journées sont longue. Une fois ce constat établi, il est donc vivement conseillé de mettre sa maison en vente au printemps. Les mois d’avril et mai sont particulièrement propices à la diffusion de votre annonce. Vous pourrez ensuite la relayer pendant les mois suivants jusqu’à trouver le bon acquéreur. 

Mettre en exergue les arguments de vente dans son annonce 

Pour que votre annonce immobilière se démarque et soit la plus attrayante possible, il est nécessaire de faire connaître aux potentiels acheteurs les points forts de votre maison. Vous avez fait des travaux de rénovation avant la mise en vente de votre bien ? Il est situé à proximité de commodités, transports, commerces, écoles ? Il bénéficie d’une bonne isolation (fenêtres comprises) permettant de réaliser des économies d’énergie ? Lors de la vente de votre bien, vous cédez votre électroménager ? Tous ces éléments doivent être mentionnés sur votre annonce et n’oubliez pas non plus de le préciser lors des visites de votre maison ou appartement

Le home staging pour montrer votre bien sous son meilleur jour, neutre, propre et aéré

Pour permettre à vos potentiels acquéreurs de se projeter comme s’ils étaient chez eux lors de leurs visites, votre décoration doit être à la fois neutre et chaleureuse et évacuez les meubles et objets trop encombrants afin de mettre en valeur les volumes de votre bien et le rendre plus spacieux. Enfin, veillez à faire visiter un logement propre et rangé pour le présenter sous son meilleur jour, en apportant un soin particulier aux détails, vitres, stores, radiateurs, etc. 

Proposer votre bien au prix juste

Afin d’attirer le plus d’acquéreurs potentiels, il est nécessaire de fixer un bon prix lors de la mise en vente de votre bien immobilier. Pour être certain de proposer un prix juste, le plus en phase possible avec le marché, il est conseillé de faire appel à un professionnel indépendant pour qu’il estime votre bien. Il vous communiquera alors la fourchette de prix dans laquelle vous vous situez. Vendre votre maison à sa juste valeur vous permettra de ne pas proposer un prix trop élevé, ce qui explique souvent des cas de biens invendus. Cette estimation de votre bien immobilier vous évitera aussi de résister aux acheteurs qui vous demanderaient de baisser le prix de votre bien en dessous du prix du marché. N’hésitez pas non plus à regarder le prix de mise en vente de propriétés comparables à la vôtre pour vous donner une idée de la fourchette de prix que vous pouvez envisager. 

Les diagnostics obligatoires et facultatifs

Il existe plusieurs diagnostics immobiliers pour la vente d’une maison ou d’un appartement. 10 sont obligatoires mais d’autres facultatifs. Si le contrôle de l’état des fondations, de la toiture, les diagnostics loi carrez, DPE, mais aussi plomb, amiante, gaz, électrique, etc. selon la date de construction du bien sont à vos frais et qu’il vous est également conseillé de prendre en charge les réparations, vous pouvez également proposer des diagnostics facultatifs comme le diagnostic Internet et mobile ou le diagnostic de Robien visant à renforcer l’attractivité de votre bien. Cependant si c’est l’acheteur qui vous demande des analyses complémentaires et non-impératives, celles-ci sont généralement à ses frais. 

La visite virtuelle, touche de modernité

Il est aujourd’hui très facile de proposer une visite virtuelle à 360° de votre bien grâce aux technologies modernes. L’acheteur potentiel pourra ainsi visualiser votre bien depuis chez lui, sans avoir à se déplacer, et pourquoi pas avoir un coup de cœur avant même de l’avoir vu en vrai. 

Fixez-vous une deadline

Dès la mise en vente de votre bien, fixez-vous une date au-delà de laquelle vous devrez envisager de prendre des mesures. Il s’agit généralement d’une baisse du prix qui peut être accompagné d’un home staging un peu plus important. En effet, tant que vous ne la vendez pas, votre maison continue à vous coûter de l’argent et les charges continuent de tomber (impôts, électricité, etc.).

Savoir négocier et conclure

Lors d’une deuxième visite par exemple, si vous sentez de potentiels acquéreurs réellement intéressés par votre bien, n’hésitez pas à faire une offre personnalisée et attractive. Ils aiment un des équipements de votre maison ou appartement ou bien sont intéressés par votre électroménager ? Proposez leur de le leur laisser gracieusement au moment de la transaction. Vous pouvez aussi diminuer un tout petit peu votre prix pour couvrir le coût de petits travaux éventuels. Cela permet parfois de convaincre des acquéreurs hésitants.

Par ailleurs, lorsque l’acheteur commence à négocier et vous fait parvenir une offre, il est conseillé de conclure la transaction le plus rapidement possible et de commencer à réunir les documents officiels impératifs pour la vente. Bien évidemment, si l’offre ne vous convient pas car elle est vraiment beaucoup plus basse que le prix minimum que vous vous étiez fixé, refusez-la mais vous pouvez quand même faire une contre proposition en espérant parvenir à un accord.

Lorsque vous vendez votre bien immobilier, n’oubliez jamais de vous mettre à la place de l’acheteur et de faire preuve d’empathie pour rendre votre maison ou votre appartement le plus attractif possible et pour en proposer le meilleur prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici s'il vous plaît